Le roi des singes

Si vous connaissez "Le voyage vers l'ouest", ce singe devrait vous rappeler quelque chose. Sinon, voilà une bonne occasion de commencer la lecture de ce grand classique chinois. Et dans tous les cas, cette origine chinoise suffit à confèrer à ce singe un lointain rapport avec le go, et à justifier une première fois sa présence dans ces pages.

Accessoirement, comme c'est aussi le thème d'au moins un jeu, cela nous donne là encore un lointain rapport avec le go, ce qui n'est pas mal du tout. Et ce qui justifie une deuxième fois sa présence dans ces pages.

Or, le but de ces "Chroniques du primate" est de m'offrir l'occasion d'aborder des sujets n'ayant qu'un lointain rapport avec le go. Voire même pas de rapport du tout! Du coup, notre singe fait un porte-drapeau acceptable de tous ces sujets.

Malgré ce discours, je sens confusément que tout ça pourrait être un peu dur à suivre. Et cette tentative de rationaliser le choix du titre de ces chroniques pas très convaincante!

Comment s'en étonner? En effet, si elle ne l'est pas, ça serait normal puisque ça n'est pas du tout pour ça qu'il est là, ce singe.

S'il est là, c'est juste parce que j'ai promis un jour qu'il y aurait un singe dans ces pages!

Ca n'a pas été facile à caser, mais bon, voilà, c'est fait.