Importation des mots étrangers et phonétique

L'importation des mots étrangers présente un certain nombre de difficultés. C'est tout particulièrement le cas pour les mots japonais (et donc pour les termes de go).

En effet, s'il existe un, ou plutôt des systèmes de transcription des mots japonais en lettres romaines, ces mots ont souvent une prononciation d'origine qui ne correspond pas à celle que nous obtenons en appliquant les règles de lecture du français à leur transcription.

Ainsi, le mot joseki (ou jôseki) se prononce en japonais approximativement "djoosséki", alors que sa lecture en français donne "jozeki". On est donc tiraillé entre deux méthodes d'importation :
- soit on garde la (ou une, puisque pour le japonais, on en a parfois plusieurs) graphie "officielle" d'origine,
- soit on transforme le mot pour qu'il soit lu en respectant la prononciation d'origine sans trop de risque d'erreur.

Pour trancher entre les deux méthodes et l'opportunité de choisir l'une plutôt que l'autre, je me suis livré à une recherche sur quelques mots qui ont soit gardé leur orthographe (ou transcription) d'origine, soit changé d'orthographe pour coller à la prononciation d'origine.

Le résultat est évidemment à relativiser puisque l'étude n'est pas exhaustive, et recèle certainement quelques erreurs (je me suis limité à l'anglais et au japonais, n'ayant pas les connaissances nécessaires pour d'autres langues).

Et la conclusion est qu'aucune des deux méthodes n'est à écarter, bien que la tendance moderne me semble être de privilégier la conservation de la graphie d'origine.

Liste de mots d'origine étrangère ayant changé d'orthographe essentiellement pour des raisons phonnétiques :

De l'anglais

Bifteck (beefsteak)
Fioul (fuel)

Du japonais

Ikébana (ikebana)
Karaoké (karaoke)
Karaté (karate)
Karatéka (karateka)
Mousmé (musume)
Samouraï (samurai : à noter que l'on rencontre parfois la graphie samurai en français)

Liste de mots d'origine étrangère n'ayant pas changé d'orthographe ou de transcription, et dont la prononciation d'origine ne correspond pas à celle obtenue en utilisant les règles de lecture du français

Note : certains de ces mots se prononcent approximativement en français de la même manière que dans la langue d'origine (football, geisha). D'autres ont en français une prononciation découlant de la graphie utilisée et non de la prononciation d'origine (judo).

De l'anglais

Baby-sitter
Football
Week-end

Du japonais

Geisha (qui se prononce approximativement en japonais guéésha)
Judo (qui se prononce approximativement en japonais djouudoo)
Judoka (qui se prononce approximativement en japonais djouudooka)
Kamikaze (qui se prononce approximativement en japonais kamikazé : à noter que l'on rencontre parfois la graphie kamikazé en français)
Shogun (qui se prononce approximativement en japonais shogoune : à noter que l'on rencontre parfois la graphie shogoun en français)

Liste de mots d'origine étrangère que je n'arrive pas à classer

Du japonais

Bonsaï (introduction d'un ï, remplacement du s par un z à la lecture en français)